AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La laïcité et l’école : Appel à développer un front commun .

Aller en bas 
AuteurMessage
FleurOccitane
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5959
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 30/04/2005

MessageSujet: La laïcité et l’école : Appel à développer un front commun .   Lun 27 Mar à 16:06

Citation :

La laïcité et l’école : Appel à développer un front commun contre la privatisation rampante de l’école publique.
La position de René Balme maire de Grigny 69 520
mardi 28 février 2006 par René Balme.

Le financement par les Communes des dépenses de fonctionnement des écoles privées sous contrat est obligatoire depuis le 02 décembre 2005. Cette extension aux finances locales de la dérive libérale gouvernementale, initiée depuis 1959, provoque un véritable tollé parmi la majorité municipale grignerote. Lors de la séance du Conseil municipal du 16 février 2006, une délibération a été adoptée qui affirme que la Ville de Grigny refusera de participer financièrement au fonctionnement de tout établissement scolaire privé.

La Commune de Grigny 69520 compte 3 écoles primaires et 3 écoles maternelles et se bat chaque année, aux côtés des parents d¹élèves, enseignants et délégués départementaux de l¹Education nationale pour maintenir le nombre de classes et le niveau d¹encadrement requis. Elle consacrera, encore en 2006, la part la plus importante de son budget au fonctionnement de ces 6 établissements scolaires. Cela fait partie des choix politiques renouvelés depuis bientôt 30 ans à Grigny et qui garantissent l¹égalité d¹accès à l¹éducation et le devoir d¹instruction publique, par le développement du service public.

Depuis de nombreuses années, les directives gouvernementales révisent à la baisse les dépenses publiques, dont celles de l¹enseignement, pour respecter le pacte de stabilité liant les pays membres de l¹Union Européenne (UE). Depuis de nombreuses années, l¹Organisation Mondiale du Commerce (OMC), à laquelle l¹UE et la France adhèrent, négocie avec les Etats l¹ouverture des services à la concurrence, via l¹Accord Général sur le Commerce des Services (AGCS). En 1994, l¹UE et ses Etats membres, ont inscrit dans leurs listes d¹engagements les services d¹éducation primaire, secondaire et universitaire. Pour l¹OMC, cette loi française imposant le financement par les Communes des écoles privées, représente bien l¹offre de libéralisation de l¹éducation telle qu¹elle la préconise.

Contrairement au jugement porté par l¹opposition municipale (UMP), lors de ce conseil municipal, je ne pense pas que « l¹être humain soit mercantile par nature » et que « la mondialisation financière soit dans l¹ordre des choses ». Le résultat du Référendum sur le Traité de Constitution Européenne du 29 mai 2005 illustre à l¹inverse que la grande majorité des Français refuse cette mondialisation économique et financière. Malheureusement, la directive européenne service (dite Bolkestein) vient cependant d¹être adoptée de façon scandaleuse par le Parlement européen et les scènes de liesse dans l¹hémicycle m¹ont profondément choqué. Cette directive consacre, elle aussi, la privatisation rampante de l¹éducation et de la santé. La radicalisation ultralibérale du contexte politique, impose à la municipalité de Grigny pour pouvoir mettre en oeuvre le programme municipal choisi par la majorité des Grignerots, de développer une énergie sans précédent afin défendre le bien commun.

C¹est pourquoi c¹est une délibération radicalement opposée au financement, par la Commune de Grigny, des écoles privées qui a été soumise au vote du Conseil municipal, le 16 février.

L¹école doit rester laïque, publique et gratuite afin de garantir l¹égalité des chances et assurer un enseignement libéré de toute tentation mercantile et partisane. La municipalité ne permettra pas la privatisation rampante de l¹éducation qui mènera, inéluctablement, à une école à deux vitesse. J¹appelle les Grignerotes et les Grignerots à me faire parvenir toutes leurs doléances sur l¹enseignement et tous leurs espoirs aussi. Et je m¹engage à les relayer au plus haut niveau pour qu¹elles soient prises en compte.

J¹invite tous les élus à prendre appui ou modèle sur la délibération du conseil municipal de Grigny 69520 afin de développer un front commun contre la mise en œuvre sournoise de la privatisation de l¹école publique.

Contact : acandela@sitiv.fr - Tél. : 04 72 49 52 34 Délibération à télécharger ici : Au format Word : http://www.grigny-citoyenne.org/Grigny/IMG/Deliberation_160206.doc Au format PDF : http://www.grigny-citoyenne.org/Grigny/IMG/Deliberation_160206.pdf

A Grigny, le 17 février 2006.
René BALME, maire.

http://www.info-impartiale.net/article.php3?id_article=270
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La laïcité et l’école : Appel à développer un front commun .
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouvelle attaque contre la Laïcité à l'école publique.
» Jim Harrisson l'école du Montana
» [Bjornstad, Ketil] L'appel de la rivière
» Appel à illustration de couverture 2010
» REQUETE] Cherche soft qui fait un bip lors d'un appel ou sms manqué

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Parlons-en ... actualité et dossiers de fond :: Société :: De l'enseignement ...-
Sauter vers: