AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Sarkozy ou le mirage de l’immigration sélective.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
FleurOccitane
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5959
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 30/04/2005

MessageSujet: Sarkozy ou le mirage de l’immigration sélective.   Jeu 2 Mar à 18:27

Citation :

Sarkozy ou le mirage de l’immigration sélective.

Le 9 février dernier, en Conseil interministériel, Nicolas Sarkozy a dévoilé son avant-projet de loi sur l’immigration. Un texte qui sonne la fin d’une immigration généreuse au profit "d’une immigration choisie et non plus subie".

A l’appui de cette volonté de fermeté affichée six mesures phares sont proposées. 1. La création d’un titre de séjour "compétences et talents" de trois ans renouvelables destiné aux étrangers susceptible de participer par ses qualités au développement de la France ou de son pays d’origine ; 2. La mise en place de quotas, même si le terme n’est volontairement pas employé ; 3. Le durcissement des conditions du regroupement familial à travers l’élévation des conditions de ressources et de logement ; 4. Le contrôle renforcé des mariages mixtes ; 5. La régularisation au cas par cas et non plus automatique au bout de dix ans des clandestins ; 6. L’instauration d’une "condition d’intégration républicaine", condition quasi générale d’attribution d’une carte ou d’un titre de séjour.

Six mesures donc particulièrement musclées qui visent à contrôler et à choisir les étrangers dignes de la France. Des dispositions que l’extrême droite ne renierait pas mais qui sont à l’opposé de la réalité et de l’histoire de la France. Un peuple sans histoire n’est pas un grand peuple. La connaissance du passé est indispensable pour comprendre le présent. François Mitterrand l’a assez démontré. Mais, Nicolas Sarkozy n’est pas François Mitterrand. Il semble oublier ses propres racines et celle d’un père immigré hongrois qui a bénéficié de l’hospitalité de la terre de France, un pays qui a permis à ses fils de jouir de l’ascenseur social Républicain. L’immigration c’est d’abord une résultante de l’histoire et l’expansionnisme français à travers son empire colonial. C’est aussi et surtout un universalisme des valeurs prônées par la Révolution française. Refuser l’immigration, ne la juger qu’à travers le petit bout de la lorgnette en ne prenant que ce qui est économiquement intéressant c’est aller à l’encontre de cet universalisme. C’est faire fi des concepts d’égalité de fraternité et de générosité. C’est aussi un mythe. Celui de penser que l’on peut contrôler les flux migratoires, que l’on peut fermer les frontières. C’est également une méconnaissance de la réalité. La France est le seul grand pays d’Europe à connaître une immigration continue importante depuis le milieu du 19ème siècle. Le seul a enregistrer sur le plan démographique un solde positif non obtenu par le flux migratoire. Au-delà de ces considérations, le véritable enjeu n’est pas la maîtrise des flux mais de garantir aux immigrés et surtout à ceux en situation régulière la considération et l’égalité de traitement auxquels ils ont droit. Au final la réussite d’une politique d’immigration se juge sur la capacité d’un pays à intégrer équitablement dans la société les enfants de 2ème ou 3ème génération. De cela, l’avant-projet de loi ne parle pas.

http://lamouette.blog.lemonde.fr

De : henry
vendredi 10 février 2006

http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=23026
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Sarkozy ou le mirage de l’immigration sélective.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Parlons-en ... actualité et dossiers de fond :: Société :: Immigration et droit d'asile-
Sauter vers: