AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La persécution des pères sans papiers d’enfants scolarisés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
FleurOccitane
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5959
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 30/04/2005

MessageSujet: La persécution des pères sans papiers d’enfants scolarisés   Mer 25 Jan à 19:28

Citation :

La persécution des pères sans papiers d’enfants scolarisés, ça suffit !

Depuis la parution le 31 octobre 2005 de la circulaire du ministre de l’Intérieur Sarkozy annonçant la suspension jusqu’à la fin de l’année scolaire des expulsions de parents d’enfants scolarisés, les persécutions contre eux n’ont en réalité jamais cessé. Près d’une cinquantaine de parents, des pères pour l’essentiel, mais aussi quelques mères et des jeunes scolarisés eux-mêmes ont été placés en rétention. La plupart ont été libérés après intervention de la Cimade et du RESF mais trois au moins ont été expulsés : un père arménien d’une élève d’un lycée professionnel de Dole (Jura) au prétexte qu’il aurait été surpris en état d’ébriété sur la voie publique et le père congolais d’une fillette de 7 ans établi en France depuis 18 ans. Il venait de purger une peine de prison pour quelques délits. Son expulsion, le 12 janvier dernier est tout à la fois une violation de l’engagement du ministre de suspendre la reconduite des parents d’enfants scolarisés et un démenti aux déclarations de M. Sarkozy se vantant d’avoir abrogé la double peine. Quant a M. Yilmaz, (Kurde de nationalité turque vivant à Rennes), il a lui aussi été expulsé bien que père d’un garçon scolarisé à l’EREA de Rennes. Plus même, trois policiers de la PAF se sont présentés dans l’établissement de Vedat Yilmaz pour tenter de l’interpeller. Fort heureusement, peut-être par prudence, il ne s’y était pas présenté ce jour là. Bien lui en a pris. Les policiers sont repartis bredouilles.

Que la majorité des parents dont le RESF et la Cimade ont appris la rétention ait été finalement libérée - certains in extremis, alors qu’ils étaient déjà dans l’avion - ne retire rien au caractère inhumain de la privation de liberté de personnes qui ne seront pas expulsées mais qui sont arrachées à leurs familles et enfermées, parfois un mois, dans ces centres qu’un rapport officiel qualifie de « hontes de la République ». On imagine leur inquiétude et celle de leurs proches !

Quatre familles connaissent ce drame en ce moment.

Monsieur Ruslan KIRIMOV originaire d’Azerbaïdjan est enfermé au centre de rétention d’Hendaye (APRF du 25 septembre 2005, pris par la préfecture des Pyrénées Atlantiques). Il est arrivé en France en 2002 avec sa famille pour introduire une demande d’asile car le couple KIRIMOV est mixte (azéri/arménien) et a subi à ce titre de nombreuses persécutions. Monsieur KIRIMOV est hébergé avec sa femme et ses 3 enfants par la communauté de Lescar.

Deux de leurs enfants sont scolarisés depuis septembre 2002 : Sabina, née le 08 mars 1994 en CM 1 et Ali, né le 23 février 1995 en CE 2, tous deux à l’Ecole des Fleurs à Pau.

Plus d’une centaine de personnes se sont rassemblées le 16 janvier devant la préfecture de Pau en solidarité avec la famille KIRIMOV, pour exiger la libération de Ruslan KIRIMOV et sa régularisation ainsi que celle de sa femme.

Monsieur Lazhar HAMLAOUI, de nationalité algérienne, né le 28 septembre 1973 à Guelma (Algérie), est actuellement en rétention à Rivesaltes (APRF pris par la Préfecture des Pyrénées Orientales).

Lazhar HAMLAOUI est entré en France régulièrement le 24/10/2001 mais sa demande d’asile territorial a été rejetée en mai 2003.

Entre-temps, il s’était installé avec Mme Nacera AKLI (Algérienne, titulaire d’une carte de séjour) avec qui il a eu une petite fille, Sirine, née le 15 novembre 2004. Cette jeune femme était déjà mère de deux enfants, Nada LOUNIS (31 août 1997) et Saïd LOUNIS (15 février 2000). Tous deux sont scolarisés à l’Ecole Lakanal, 37 rue Lakanal, 69100 Villeurbanne.

Par ailleurs, Monsieur Lazhar HAMLAOUI souffre d’une affection oculaire grave du fait de laquelle il a bénéficié d’une APS de six mois en 2004. Une pétition circule dans et autour de l’école Lakanal.

Monsieur Emil KOJOAN de nationalité géorgienne, résidant en France depuis 2001, se trouve actuellement en rétention à Oissel (Seine Maritime) sur APRF de la Préfecture de Seine-Maritime (4 janvier 2006). Or, M. KOJOAN est père de deux enfants. L’aînée Milena KOJOAN, née le 16/06/2002, est scolarisée à l’école maternelle BELZUNCE, Paris 10°. Les parents et les enseignants de l’école sont informés et se mobilisent.

Monsieur Elvis Gigi GINDAC, Roumain, frappé le 9 janvier d’un APRF de la Préfecture de police (Paris), actuellement au centre de rétention de Vincennes. Ses deux enfants, Andrei Ionut et Alin Emmanuel, sont scolarisés à l’école maternelle, 4 rue Abel Truchet à Paris (17ème).

Signalons enfin, même s’il ne s’agit pas d’un parent de scolaires, la rétention et la possible expulsion prochaine de Monsieur Hocine HADID, étudiant algérien, au motif surréaliste qu’arrivé en France en septembre 2005 et s’étant immédiatement inscrit à l’université (Licence 2ème année d’électronique), il ne peut apporter la preuve du sérieux de ses études... faute d’une durée suffisante !



Les dizaines de cas portés à notre connaissance ces derniers mois, dont ceux mentionnés ci-dessus ne sont que les plus récents, disent ce que valent les propos de Monsieur Sarkozy qui, au moment de la parution de sa circulaire affirmait vouloir agir avec humanité. Où est l’humanité quand, même sans aller jusqu’à l’expulsion dès lors que les cas sont connus, les autorités enferment des pères et des mères pendant des semaines, les condamnent avec leurs enfants à l’angoisse de l’expulsion toujours possible, continuent sciemment d’entretenir la terreur des expulsions massives à la fin de l’année scolaire.

La suspension des reconduites jusqu’en juin ne suffit pas. Les personnels de l’Éducation nationale, les parents d’élèves et les élèves eux-mêmes, mobilisés autour de leurs camarades menacés d’être rayés de l’existence légale et expulsés dans des conditions honteuses, continuent de réclamer la régularisation pure et simple des jeunes majeurs scolarisés et des parents sans papiers d’enfants scolarisés.

Le 17 janvier 2006


Source/auteur : http://www.educationsansfrontieres.org/
Mis en ligne le jeudi 19 janvier 2006, par Ludo

http://www.hns-info.net/article.php3?id_article=7612
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La persécution des pères sans papiers d’enfants scolarisés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les sans-papiers
» La Guinée s'oppoe au renvoi des sans-papiers.
» Régularisation du sans papier .. =D
» Manifestation de sans papiers
» Life

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Parlons-en ... actualité et dossiers de fond :: Société :: Immigration et droit d'asile-
Sauter vers: