AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le militantisme en mouvement

Aller en bas 
AuteurMessage
FleurOccitane
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5959
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 30/04/2005

MessageSujet: Le militantisme en mouvement   Mer 18 Jan à 17:03

Citation :

Le militantisme en mouvement
--> Interview de Jacques Ion, Sociologue, directeur de recherche CNRS au Cresal (1)


Lu sur CNRS : "Promotion du commerce équitable, arrachage d'OGM, occupation des antennes Assedic par les chômeurs pour obtenir une « prime de Noël », réquisition de logements vides pour les sans-logis… Les associations militantes, qui se retrouveront en nombre du 19 au 29 janvier 2006 au Forum social mondial 2, semblent se tourner de plus en plus vers des actions très concrètes. Cette évolution concerne-t-elle le militantisme en général ?

Oui, dans une certaine mesure. Le slogan altermondialiste « Penser global, agir local » symbolise très bien cette donnée récente du militantisme en général : essayer de proposer un idéal et d'obtenir en même temps des résultats concrets et significatifs. C'est ce que j'appelle l'« idéalisme pragmatique ». Quand des écologistes s'installent dans des arbres pour empêcher leur abattage ou quand des bénévoles des Restos du cœur distribuent des repas, il y a une recherche d'efficacité immédiate. Hier, on se battait pour des lendemains meilleurs ; désormais, on se bat pour que demain ne soit pas pire qu'aujourd'hui. L'idée du progrès qui a structuré notre imaginaire politique est mise en cause.

Est-ce la fin des idéologies qui guidaient le militantisme ?

Je ne le pense pas. En effet, nous ne pouvons pas vivre sans imaginer simultanément notre rapport au monde. Ainsi, les actions environnementales ont peu à peu donné droit de cité à la vision écologique du monde, à travers par exemple la notion de développement durable. De même, l'altermondialisme permet de dessiner d'autres contraintes à l'action politique. En outre, il y a un autre facteur non négligeable qui explique cette évolution vers le pragmatisme : la nécessité croissante de médiatiser des causes. À travers un choix d'actions orienté par leur efficacité à faire événement, Act Up et Greenpeace, par exemple, ont même décidé de prendre des risques ou de choquer pour imposer certains problèmes au cœur de l'actualité médiatique et politique.

Ce pragmatisme semble inciter de plus en plus de personnes à militer pour plusieurs causes en même temps…

C'est un fait : le « militantisme à la carte » tend à se répandre. Globalement, l'individu est aujourd'hui moins contraint par ses appartenances héritées (familiales, professionnelles, religieuses, etc.) et donc davantage en mesure de naviguer dans plusieurs mondes. En outre, la défense des causes se fait désormais selon des modalités très diverses, et la même personne peut avoir des pratiques très différentes selon les lieux où elle s'engage. Simultanément, on assiste à un processus de spécialisation, donc de professionnalisation, des associations. Celles-ci nécessitent donc moins d'investissement en temps des bénévoles 3.

On assiste aussi à une transformation de l'organisation de ces mouvements militants…

C'est vrai : ils privilégient aujourd'hui les réseaux non hiérarchisés d'individus au détriment des réseaux hiérarchisés de groupements. Certes, cela s'est déjà vu dans le passé, mais aujourd'hui, c'est le mode de gestion qui est en question : longtemps structurées sur le modèle de la démocratie représentative, les organisations doivent à présent composer avec les exigences de démocratie participative, avec la volonté de nombreux militants de parler en leur nom propre, mais aussi avec la visée pragmatique qui oblige parfois à décider rapidement en nombre restreint. D'où la pluralité des modes de gouvernement des collectifs militants et les heurts nombreux qui peuvent s'y exprimer.

Malgré ces changements, le militantisme se porte bien…

On peut du moins affirmer qu'il s'ouvre à de nouvelles populations. En témoigne l'émergence de deux catégories de militants jusqu'ici peu présentes ou visibles : les femmes d'une part, les « sans » (sans papiers, sans logement, sans travail, etc.) ou les « patients » (malades du sida, usagers de la psychiatrie, etc.) d'autre part. Cependant, il est très difficile de savoir si le militantisme se porte mieux qu'avant car on a tendance à évaluer la participation militante avec les critères du militantisme qui dominait hier : masculin, de longue durée, fondé sur une stricte séparation de l'intime et du public, et privilégiant des actions de masse. Cependant, certaines enquêtes et la vitalité accrue de la vie associative me font penser que, malgré les rengaines sur la montée de l'individualisme, l'engagement pour des causes publiques n'est pas moindre qu'hier.

Propos recueillis par Matthieu Ravaud

À lire

Militer aujourd'hui, Jacques Ion, Spyros Franguiadakis et Pascal Viot, Cevipof / Autrement, 2005

1. Centre de recherches et d'études sociologiques de la Loire (CNRS / Université Jean Monnet de Saint-Étienne / Université Lumière Lyon-II).
2. Sur la galaxie altermondialiste, lire notamment : L'altermondialisme en France, La longue histoire d'une nouvelle cause, É. Agrikolianski, Ol. Fillieule et N. Mayer (dir.), Flammarion, 2005 et Radiographie du mouvement altermondialiste, É. Agrikolianski et I. Sommier (dir.), La Dispute, 2005.
3. Lire l'enquête de son équipe sur les adhérents d'Attac-Loire : Que sont les dirigeants associatifs devenus ?, Publications de l'université de Saint-Étienne, 2005.

CONTACT
Jacques Ion
Centre de recherches et d'études sociologiques de la Loire (Cresal), Saint-Étienne
jacques.ion@univ-st-etienne.fr

Mis en ligne par patrick83, le Dimanche 8 Janvier 2006, 17:34 dans la rubrique "Pour comprendre".

http://endehors.org/news/9337.shtml
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le militantisme en mouvement
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Expo photos : Photographies de Jazz en mouvement à Koekelberg
» Vitesse d'obturation pour figer le mouvement
» des infos sur cette phase de lune raketa (en particulier sur le mouvement que l'on voit très mal) ?
» Mouvement raketa 2409 (nouveau pour moi), et a priori assez semblable à certains mvt vostok
» Votre mouvement préféré Histoire de l'Art

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Parlons-en ... actualité et dossiers de fond :: Général :: Sujets de fond-
Sauter vers: