AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Urgences

Aller en bas 
AuteurMessage
FleurOccitane
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5959
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 30/04/2005

MessageSujet: Urgences   Mar 17 Jan à 14:48

Citation :

Urgences

...comme nous disions, je m'aimerais traiter aujourd'hui des différences entre ce qui est urgent et l'important, pour voir si certains des paradoxes qui nous assaillent en pensant, ils le font par simple divertimento, ou au contraire, il est de menester que nous, simples mortels -avec droit des larmes et du vote-, travaillons pour obtenir que quelqu'un fasse quelque chose.

Ils me rayeront de démagogue, ils diront que mon utopie dégage ce qui est puéril -comme ils ont dit de ce représentant de la citoyenneté espagnole, à auquel on s'est produit défendre dans plein Assemblée Générale des Nations Unies, l'idée de la recherche de la fraternité à travers la connaissance mutuelle-. Je le sais, et je l'assume ; ce ne sera pas la peur à la réaction, ce qui me fait trembler en écrivant en haute voix, des réalités qui sont bien vu tous.


Abandonnons le chemin de de ce qui est abstrait, en nous examinant dans la ronceraie de la vie :

Première question, sur la Santé et la redevance : si comme je lis dans les Budgets Généraux de l'État pour les prochain années 2006, la famille Juan Carlos nous va coûter un peu plus de de huit millions d'EURO… la pourquoi la Communauté de Madrid falsifie les documents officiels du Bureau de conseillers de Santé, en refusant de refléter le temps qu'attend vraiment ma Madame mère pour que fassent-ils une mammographie ?

Seconde question, le pistolet avec la souris : quel sens a que le paragraphe recherche et développement de la Société de l'Information (programme 467G), figure dans la section de dépenses du Ministère de la Défense ? Je m'aimerais analyser cette situation face au refus des Chambres d'approuver la Loi de Software Libre, cette même semaine.

Troisième question, à propos de la prostitution : je vérifie qu'avec succès et prudence, le législateur a prévu l'existence d'un départ générique pour des « Autres imprévus » (section 31, programme 929M, Économique 51), dont la dotation budgétaire monte à presque six cent cinquante millions d'EURO. En profitant que nous sommes en décembre -et qui fait beaucoup de froid-, je me demande si les personnes qu'ils exercent la prostitution, dans les contiguïtés de la Maison de Domaine, de nuit, presque sans vêtement, forcées, en risquant à la contagion de maladies, alarmées et avec des responsabilités familiales… je me demande, si on pourrait habiliter l'utilisation de ces fonds publics, pour accomplir avec les préceptes constitutionnels de la tutelle judiciaire effective, du logement et du travail dignes. Je sais qu'il est question de priorités, mais ces personnes souffrent et ils se meurent comme s'ils n'étaient pas comme nous.

Quatrième question, à propos des infrastructures : il serait très difficile de se passer de de certaines de des dix tuneladoras qui perforent le sous-sol de Madrid et dévier ses frais à la construction de logements sociaux pour pouvoir accueillir à une partie de des milliers de personnes qui s'enfuient désespérées vers notre pays ? (del qu'il ne fait pas tant nous nous enfuyions).

Cinquième question, sur le Dieu et le César : passerait quelque chose si construisions-nous quelques kilomètres moins d'autoroute par année, et à changement disposerions-nous du nombre de juges dont avons-nous besoin réellement ?

Sixième question, sur les choses de maison : en supposant que la Loi est bien comme elle est, pourquoi tout agent de la propriété immobilière est ri de mon quand parlerai-je de payer seulement le prix maximal légal par un logement de protection officielle ?

Septième question, la valeur des choses : est accidentel qui coïnciderait dans le temps, le changement dans la formule de calcul de l'Indice de Prix à la Consommation avec l'entrée en vigueur de la monnaie unique européenne ? Lui je dis, plus que par rien, parce que si l'IPC accumulé est inférieur à à 25%, je ne comprends pas parce qu'un café coûte plus du double, le périodique 66% plus, mon appartement environ quatre fois plus… y un jus trois EURO avec vingt !

Huitième question : quels critères journalistiques déterminent le niveau de couverture des événements de la réalité ? la ligne éditoriale ? le hasard ? Je, mettons par cas, je consigne une grande curiosité par le développement du processus judiciaire appelé macro 18/98, contre la bande terroriste E.T.A et l'ensemble d'organisations qui se déplaçaient présumément dans leur secteur d'influence pourquoi ai-je la sensation que ne informe-t-je pas de de rien ? Cela m'intéresse de connaître aussi dans ce que consiste l'initiative du commissaire européen précédent Frits Bolkestein, mais ai la sensation qu'on me dissimule des choses. La pourquoi la manifestation en défense d'une Constitution Républicain, tenu le passé jour 6 décembre, dès qu'est-il apparu dans la presse, si -comme est-il évident-, a été l'acte que davantage de citoyenneté a mobilisé ce jour ? Je parle du silence intentionné du PAYS, naturellement, mais aussi de la Radio Télévision espagnole, dont la dissimulation me pense beaucoup plus blessant, compte tenu de son financement avec argent public.

Mais, retournons à l'Olimpo de de ce qui est abstrait : Qu'est-ce qu'est important et ce qu'est-il urgent ? Qu'est-ce qu'est la droite et ce qu'est-il la gauche ? sommes-nous libres ?

Parfois ils me donnent des désirs de me planter dans la Porte du Soleil, monté à un tiroir de bois, armé avec un mégaphone, et crier que la propriété privée est une infraction, que le logement secondaire est immoral, qui la Nature nous ajusticiará rapidement, que le chef d'état a été désigné par un délinquant, qui est le meilleur le bien, que tous sommes égaux…

Alors, quand la tele me fera honte, la radio m'alarme, la presse me ment et ceux 'bramidos tabernarios' m'offensent… m'enferme dans ma chambre, et écris poésie… et suis libre, dans mon imagination.

anonyme article:48345
le 18/12/2005 à 13h17

http://paris.indymedia.org/article.php3?id_article=48345
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Urgences
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Parlons-en ... actualité et dossiers de fond :: Général :: Sujets de fond-
Sauter vers: