AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Logement : cri d’alarme de la Fondation Abbé Pierre

Aller en bas 
AuteurMessage
FleurOccitane
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5959
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 30/04/2005

MessageSujet: Logement : cri d’alarme de la Fondation Abbé Pierre   Ven 4 Nov à 16:04

Citation :

Logement : cri d’alarme de la Fondation Abbé Pierre face à la hausse "spectaculaire" des expulsions

La Fondation Abbé Pierre lance un véritable cri d’alarme face à la hausse "spectaculaire" des expulsions locatives, à quelques jours de leur suspension annuelle dans le cadre de la "loi d’hiver" qui entre en vigueur mardi prochain, 1er novembre, et jusqu’au 15 mars.

"A la veille de la trêve hivernale, les derniers chiffres disponibles sur le front des expulsions sont plus qu’alarmants. Tous les indicateurs sont au rouge, traduisant à la fois les difficultés économiques dont est victime une partie croissante de la population et un durcissement dans la politique de répression des locataires en situation d’impayés", déclare la Fondation Abbé Pierre dans un communiqué diffusé vendredi.

"Les contentieux locatifs entre propriétaires et locataires continuent d’augmenter sur tout le territoire français. Ils concernent essentiellement des dossiers d’impayés de loyers : l’augmentation a été de 6% entre 2003 et 2004 et de 36% sur les cinq dernières années", poursuit la Fondation, s’appuyant sur des statistiques du ministère de la Justice. "Les jugements d’expulsion continuent d’augmenter", souligne la Fondation.

"Ils ont progressé de 9% entre 2003 entre 2004 et de 45% au cours des cinq dernières années. Ces chiffres sont très inquiétants, car ils signifient que plus de 100.000 ménages voient leur bail résilié chaque année, et sont donc menacés de se retrouver à la rue".

De plus, dans l’application des jugements, "les statistiques concernant les demandes de concours de la force publique, les autorisations données par les préfets, et les interventions effectives de la force publique connaissent une hausse exponentielle", ajoute la Fondation qui, "face à cette situation", constate notamment que "ni la loi de 1998 de lutte contre les exclusions ni le ’protocole Borloo’ (...) n’ont permis d’enrayer la spirale des expulsions".

Les "protocoles Borloo" ont été mis en place depuis le printemps 2004 dans les HLM, afin de permettre aux ménages de bonne foi en situation d’impayés d’éviter une expulsion en échange d’une reprise du versement du loyer et d’un rééchelonnement de leurs dettes éventuelles. La Fondation note juste que cette mesure a permis en 2004 d’entraîner dans les HLM "une légère baisse des interventions effectives de la force publique".

La Fondation déplore qu’à la veille d’un nouveau projet de loi sur le logement, "aucune mesure n’est proposée par le gouvernement pour améliorer les dispositifs de prévention pour les personnes de bonne foi appartenant aux couches les plus modestes". La Fondation Abbé Pierre "réclame que des mesures rapides interviennent pour endiguer le flot des situations aux conséquences dramatiques pour les personnes et les familles déjà fortement marquées par les difficultés liées à l’emploi et à la précarité".

Chaque année, entre le 1er novembre et le 15 mars, les expulsions locatives sont suspendues sur tout le territoire français. PARIS (AP)

De : Paris
vendredi 28 octobre 2005

http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=20060
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Logement : cri d’alarme de la Fondation Abbé Pierre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [AIDE] Comment changer la sonnerie de l'alarme sur HD2
» [Asimov, Isaac] Fondation - Série
» [REF] barre verticale entre date et alarme
» [AIDE] Un probleme alarme
» Expo Photo - Fondation St Hubert

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Parlons-en ... actualité et dossiers de fond :: Général :: Actualité :: Octobre 2005-
Sauter vers: