AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Les parents d’élèves de la FCPE en congrès

Aller en bas 
AuteurMessage
wapasha
Langue pendue
wapasha

Nombre de messages : 4560
Localisation : Pays des Abers
Date d'inscription : 30/04/2005

Les parents d’élèves de la FCPE en congrès Empty
MessageSujet: Les parents d’élèves de la FCPE en congrès   Les parents d’élèves de la FCPE en congrès EmptySam 14 Mai à 22:35

bellaciao-samedi 14 mai 2005
Les parents d’élèves de la FCPE en congrès sous le signe de la défiance

La Fédération des conseils de parents d’élèves des écoles publiques (FCPE) a ouvert samedi à Strasbourg son 59e congrès sous le signe de la défiance à la politique gouvernementale : Pentecôte, loi Fillon, budget 2005 et laïcité.

Citation :
Traditionnellement réunie lors du week-end de la Pentecôte, la première fédération de l’enseignement public (370.000 adhérents, 30 % d’audience dans le primaire et 56 % dans le secondaire), est la première organisation à avoir ouvert les hostilités contre la suppression du congé du lundi de la Pentecôte.

Dès fin mars, elle avait appelé à ne pas envoyer les enfants à l’école ce lundi 16 mai. "Non salariés, ils ne sont pas concernés et les parents n’ont aucune obligation de se plier à cette mesure poudre aux yeux, injuste et inefficace ni de contribuer à la pagaille qui va s’instaurer", avait déclaré le président de la FCPE Georges Dupon-Lahitte.

Elle a renouvelé cet appel samedi et, en ouverture du congrès qui se tient jusqu’à lundi inclus, les parents FCPE - qui ont choisi de venir à Strasbourg plutôt que de "sacrifier à la pseudo solidarité, sauce gouvernementale" - ont rappelé leur refus d’une "injonction dogmatique en total mépris avec les attentes exprimées par les citoyens".

Le choix de Strasbourg a également permis à la fédération de rappeler son attachement à la laïcité. "En cette année 2005, centenaire de la loi de séparation des Eglises et de l’Etat, nous revendiquons l’application pleine et entière du principe de laïcité sur l’ensemble du territoire national", a déclaré Georges Dupon-Lahitte. Il a stigmatisé le statut concordataire spécial de l’Alsace et l’obligation faite aux élèves du public de suivre, sauf dispense spéciale, un enseignement religieux.

C’est toutefois la politique éducative du gouvernement, "autoritaire, sécuritaire et libérale" et la loi Fillon qui ont été les cibles essentielles des congressistes. "Notre opposition résolue et raisonnée est fondée sur une conception de l’école aux antipodes de celle développée par la majorité au pouvoir : une école qui sélectionne, exclut et rejette du système ceux qui ne sont pas dans la norme, érige l’individualisme en vertu, renvoie les jeunes et leurs familles à leurs seules responsabilités quand ils sont en échec et transfère une part de ses missions fondamentales aux officines privées de soutien, uniquement accessibles à ceux qui en ont les moyens", a affirmé le président de la FCPE.

Il a également protesté contre la "vision sécuritaire" du gouvernement vis-à-vis de la jeunesse, la traitant même de "pathologique". Il a accusé le ministre François Fillon de "confondre autorité et autoritarisme" et de "refuser de voir que la violence scolaire est liée aux violences culturelles, économiques et sociales subies par ceux qui s’y adonnent".

Pour M. Fillon, "ce n’est plus l’enfance en danger, c’est l’enfance coupable, ce n’est plus l’enfance fragile, mais l’enfance perverse", a-t-il ajouté.

La FCPE a enfin vivement critiqué l’insuffisance des moyens pour l’école et parlé d’un budget 2005 "en régression historique". "On crée 700 postes nouveaux dans les écoles primaires pour 51.000 élèves de plus, soit un enseignant pour 75 élèves et dans le second degré, on supprime 5.500 postes pour une baisse de 41.000 élèves, soit un poste de moins pour sept élèves de moins. Est-ce là la justice?" a demandé le secrétaire général de la FCPE, Faride Hamana. STRASBOURG (AFP)
source : http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=14962

@+

_________________
Les conséquences de ce qu'on ne fait pas sont les plus graves.
Marcel MARIËN 1920
Les parents d’élèves de la FCPE en congrès Ban_01
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les parents d’élèves de la FCPE en congrès
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ces enfants, qui bouffent leurs parents
» comment rassurer les parents?
» mes parents veulent plus que je fasse des décors
» Ces parents qui bouffent leurs enfants
» Les Parents

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Parlons-en ... actualité et dossiers de fond :: Société :: De l'enseignement ...-
Sauter vers: