AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 "Révolte-toi pour un toit !"

Aller en bas 
AuteurMessage
FleurOccitane
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5959
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 30/04/2005

"Révolte-toi pour un toit !" Empty
MessageSujet: "Révolte-toi pour un toit !"   "Révolte-toi pour un toit !" EmptyDim 9 Oct à 16:25

Citation :

"Révolte-toi pour un toit !"

pour rebondir sur l'article : 15 OCT MANIF POUR LE DROIT AU LOGEMENT AVEC LE DAL


note : nous rebondissons à l'appel du DAL à "manifester" le 15 octobre pour le "droit au logement".

bonjour à tous, le collectif COLERe (collectif organisé de locataires en résistance), basé à bruxelles - belgique, salue les diverses dénonciations ciblées exprimées à l'encontre des associations (telles le DAL en france) oeuvrant par leur passivité au renforcement de ce que nous appelons ici, dans la capitale de l'europe (du capital !), "l'horreur locative".

nous aussi sommes confrontés à ce type d'organisations qui assument clairement un rôle de tampon social entre la population et les pouvoirs publics en vue de contrôler et d'encadrer la colère des plus pauvres et de maintenir une paix sociale qu'ils espèrent éternelle. citons par exemple le RBDH (rassemblement bruxellois pour le droit à l'habitat) qui organise chaque année (une fois par an !) une action "symbolique" baptisée "action bidon-ville".

pour notre part, et en opposition à ces tristes réformistes larmoyant, nous ne revendiquons pas la misère des clapiers, des hlm et des logements sociaux, mais bien le luxe des palaces pour tous, le droit pour tous nos frères et soeurs de jouir pleinement de la vie ! ! !

pour terminer ce salut à nos amis en lutte en france, nous publions ci-dessous notre tract sur la dite question du logement :

***

Collectif COLERe Révolte-toi pour un toit !

Constats :


Les loyers sont de plus en plus élevés et les prix d'acquisition le sont tout autant. La moitié de la population vivant sur le territoire bruxellois a moins de 1000 € par mois tandis que nombre de propriétaires refusent de louer leur bien pour des raisons économiques et/ou ethniques. Même les gens qui travaillent ont de plus en plus de mal à trouver un logement avec un "loyer abordable". Les solutions qu'offre la Région bruxelloise sont inefficaces car limitées, bureaucratiques et, finalement, ne font que maintenir la situation actuelle de misère sociale. Au contraire, une véritable politique de ségrégation est instituée car la politique régionale se focalise de plus en plus sur l'attractivité de la Région bruxelloise pour les ménages aux revenus moyens et élevés : embellissement des quartiers, construction de bureaux, de logements moyens, politique de rénovation des habitations, extension de l'Union Européenne, tout cela favorisant une hausse vertigineuse des loyers que les quelques opérations de rénovation sociale n'arriveront certainement pas à combler. Bruxelles ghetto de riches ?

La question mérite d'être posée puisque tout ce processus de "modernisation" entraîne un effet pervers. De plus en plus de familles sont en effet contraintes de louer des appartements insalubres, des caves, voire même de se retrouver à la rue. L'humidité, les fuites de gaz, l'installation électrique défectueuse, l'absence d'aération, l'installation sanitaire vétuste, le délabrement du logement, le surpeuplement,… bref, la précarité des conditions d'habitation, de vie, d'existence, avec leurs conséquences sur la santé physique et mentale, sont autant de phénomènes de plus en plus récurrents dans la capitale de l'Europe. On le voit, l'accès au logement pour tous est donc un leurre.

Etant dans une société où existent des différences sociales, l'habitat sera différent selon la place occupée dans la hiérarchie sociale. Aussi, il nous faut placer l'habitat dans un rapport social, déterminé aujourd'hui par la société capitaliste et la notion de profit qu'elle implique. Ceux qui ont de l'argent auront de beaux logements, ceux qui n'en ont pas s'entasseront dans des taudis.

Ce que nous voulons :

Nous unir pour un but commun : lutter ensemble pour de meilleures conditions de vie. Nous refusons que nos besoins soient d'abord à peine considérés, ou au "mieux", relégués au "minimum vital". De "besoins", il ne faut pas seulement en comprendre le sens premier, comme s'abriter, ce qui reviendrait à revendiquer un minimum, mais aussi et surtout la liberté pour nous tous, d'avoir réellement le "choix".

Sachant dès lors que ce "choix" est conditionné par les moyens dont nous disposons, nous ne pouvons nous limiter aux seuls traitements de la "crise du logement" avec des solutions qui ne font qu'élargir les brèches. Nous rejetons cette politique de ségrégation sociale. Nous refusons d'y collaborer en nous posant comme victimes ou comme gestionnaires d'un système.

Nous voulons lutter contre la dictature de l'argent qui détermine les inégalités sociales, notamment en matière de logement. Et puisque le politique, en tant que "représentant" des intérêts généraux de cette société, n'est interpellé qu'à condition que l'on crée un rapport de force qui nous serait favorable : COLERe s'organise pour le développer. Trop d'entre nous sont suspendus au bon vouloir de ceux qui ont du pouvoir sur nos existences.

Transformons notre désespoir en colère ! Ensemble, nous sommes plus forts ! Nous ne sommes rien, soyons TOUT !


Collectif COLERe Site : [url]http://www.geocities.com/collectifcolere [/url]
Groupe de discussion : http://fr.groups.yahoo.com/group/colere
N° de compte : 001-4410716-08 (avec la mention "soutien COLERe")
anonyme article
le 7/10/2005 à 20h26

http://paris.indymedia.org/article.php3?id_article=43553
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
"Révolte-toi pour un toit !"
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Capote pour LM1C
» Nouveau stade, à toit amovible, pour les "BLEUS" ou le PSG.
» Des conseils pour mon premier "reflex"................
» Ma chienne (pour changer des topics "mon chien")
» [AIDE] Sonnerie ou "bip" pour sms?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Parlons-en ... actualité et dossiers de fond :: Société :: Le logement-
Sauter vers: