AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Cadets de la République à La Courneuve : On n’en veut pas !

Aller en bas 
AuteurMessage
wapasha
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 4560
Localisation : Pays des Abers
Date d'inscription : 30/04/2005

MessageSujet: Cadets de la République à La Courneuve : On n’en veut pas !   Sam 24 Sep à 15:13

altermonde-levillage- samedi 24 septembre 2005, Matthieu Brabant
Cadets de la République à La Courneuve : On n’en veut pas !

Citation :
Un drame

En juin, un drame a touché La Courneuve. Ce drame, Nicolas Sarkozy, président de l’UMP et occasionnellement ministre de l’intérieur, l’a exploité pour sa promotion personnelle.
En 3 visites, il a fait des promesses, des promesses et des promesses. Et parmi ses promesses : la venue de Cadets de la République au LP Denis Papin.
Des Cadets de la République, ce sont des jeunes entre 18 et 26 ans qui passent le concours pour devenir gardiens de la paix. Les cours d’enseignement général étant assurés en LP. Les jeunes sont, pendant leur année de préparation au concours, rémunérés puisqu’ils sont adjoints de sécurité.
Cette promesse, cette décision unilatérale, cette annonce selon laquelle le lycée a été « choisi », date du ....27 juillet. C’est dire si la communauté éducative du lycée fut mise au courant....
La mairie de La Courneuve a décidé de « prendre la balle au vol », car, parait-il, c’est là une opportunité de former une police nationale démocratique. Le représentant de la Région y voit lui une opportunité de placer la mairie devant ses contradictions.
Bref, le lycée s’est retrouvé au milieu de stratégies politiciennes sans rapport avec des idées comme « pédagogie » ou « projet éducatif ».

Aucune concertation

Cette décision, prise sans concertation, avec un manque de respect assez extraordinaire, plaça les enseignants du lycée devant le fait accompli. Les élus politiques jouant sur la culpabilisation pour tenter de l’emporter : « vous ne voulez pas laisser ces jeunes à la rue, quand même ? ».
La communauté éducative elle-même était divisée : les cadets de la République peuvent être en effet un projet pour un établissement. Mais chacun s’accordait sur un point : nous ne pouvions pas l’accepter dans de telles conditions. D’abord parce que ce projet n’est pas celui du lycée : c’est l’opération théâtrale d’un homme politique ambitieux et populiste. Par ailleurs l’arrivée des cadets bloquerait des projets futurs.
Et puis des situations assez particulières pourraient avoir lieu : comment gérer la cohabitation entre des élèves sans-papier et des adjoints de sécurité ?

Enrôlement des institutions sociales

Bien entendu la police doit avoir une meilleure image, en particulier auprès des milieux populaires. Mais nous sommes persuadés que la promotion « Sarkozy » (le nom de cette promotion !) des Cadets de la République n’est pas la solution face aux bavures, insultes et expulsions surtout quand Sarkozy, premier policier de France, est l’auteur d’injures (nettoyage au « Karcher » des 4000) assumées et répétées.
On peut par ailleurs s’opposer à l’idéologie portée par les Cadets de la République : une sorte de patriotisme d’Etat désuet. Cela nous fait penser à des camps de jeunes en uniformisés dans un moule autoritaire et filmés par M6.
La police qui tente d’enrôler les institutions sociales et l’école, lieu de la remédiation sociale, oublie peu à peu la transmission des savoirs.
Ne nous laissons pas embarquer dans de nouvelles formes d’encadrement des milieux populaires dont l’objectif principal est le maintien de l’ordre public (et pas l’éducation ou la prévention) et sa réaffirmation théâtrale.

Le CA dit non !

Le CA a voté contre l’arrivée des Cadets (12 contre, 4 pour). Une illustration du flou et de la précipitation de cette affaire : pour démarrer la formation, l’IA proposait 150 HSE car personne n’avait idée de savoir où trouver les moyens et heures...
Lors du CA, les élus politiques ont joué très largement sur la culpabilisation et une idée que nous croyons dépassée de la République : pour eux, comme pour Sarkozy, la police est le « creuset de la République ».
On ne peut que bondir devant de tels propos : la République doit faire le premier pas de l’intégration, un mot d’ailleurs tellement inapproprié. Nous ne voulons pas opposer les bons pauvres, ceux qui travaillent, « qui en veulent », et les mauvais pauvres, d’ailleurs parfois les plus fragiles et qui ont besoin d’aide.
Prochaine étape : le respect du vote du CA....

Dernière minute sur les cadets de la République

Le LP Rabelais de Dugny a été sollicité pour accueillir la formation rejetée à Denis Papin.

Le CA s’est prononcé pour (18 pour et 1 contre). La représentante SDEN-CGT 93 étant la seule a avoir voté contre.

La question à se poser est : pourquoi ?

Les enseignants de Rabelais ont-ils considérés que cela représentait un projet pédagogique intéressant ? Etant donné les conditions dans lesquelles cela a été proposé, nous en doutons.
Les débats ayant eu lieu semblent se porter vers une autre direction : les profs voyant les HSE, les pressions politiques jouant aussi.
Cela pose une nouvelle fois la question des salaires : où sommes-nous si des collègues en sont à accepter des formations de ce type juste pour l’argent ? C’est une question grave à ne pas négliger.
En tout état de cause, les enseignants de La Courneuve souhaitent, ironiquement et tristement, bon courage aux enseignants de Dugny.
source : http://altermonde-levillage.nuxit.net/article.php3?id_article=3733

@+

_________________
Les conséquences de ce qu'on ne fait pas sont les plus graves.
Marcel MARIËN 1920
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Cadets de la République à La Courneuve : On n’en veut pas !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Parade militaire 60° anniversaire de la République de Chine
» Vive la République !
» Probable bouton au faisceau "République Française" - fin XVIIIème
» Sapeurs Pompiers - 3ème République
» Vive la République dominicaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Parlons-en ... actualité et dossiers de fond :: Société :: De l'enseignement ...-
Sauter vers: