AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Rue de Tanger à Paris, un squat attend l'expulsion

Aller en bas 
AuteurMessage
wapasha
Langue pendue
wapasha

Nombre de messages : 4560
Localisation : Pays des Abers
Date d'inscription : 30/04/2005

Rue de Tanger à Paris, un squat attend l'expulsion Empty
MessageSujet: Rue de Tanger à Paris, un squat attend l'expulsion   Rue de Tanger à Paris, un squat attend l'expulsion EmptyMar 6 Sep à 13:17

mardi 06 septembre 2005 (Liberation - 06:00)
Rue de Tanger à Paris, un squat attend l'expulsion

«On refusera l'hôtel et on restera tous devant la porte», dit une habitante.

Citation :
Deux hommes sortent, en soufflant, un grand réfrigérateur. L'installent sur un diable, sourient. «On l'emporte dans la famille, parce que quand ils viennent, hein, ils prennent tout, tu retrouves rien !» Car, hier matin, à 7 heures 30, un inspecteur de la préfecture de police est passé, avec des policiers, au 10 rue de Tanger à Paris, un vieil immeuble squatté. «Ça y est ? C'est pour aujourd'hui ?» leur a demandé Aïssatou. Ils ont dit : «Non, ce ne sera pas encore aujourd'hui», sans plus de précisions. «Ce sera pour cette semaine», pense Aïssatou. Elle vit au premier étage, ouvre une porte défoncée sur deux petites pièces. Un grand lit où elle dort avec deux enfants, un matelas pour le troisième, «leur père ? on l'a pas vu depuis bien longtemps...» Elle s'empresse de sortir un titre de séjour, des feuilles de paye. Deux mois femme de chambre dans un hôtel, un mois à nettoyer la gare du Nord. Plus haut, dans les autres étages, des portes sont murées : «Beaucoup de gens sont déjà partis d'ici, ils ont été relogés et les appartements ont été fermés.» Une fenêtre donne sur la courette intérieure. Un chaos de sommiers métallique et d'ordures. «Quand ils viendront, on refusera l'hôtel, on restera ici devant la porte, voilà ce qu'on a décidé tous ensemble !» Face à la loge, une pièce aux murs pourris. Aboubakary Foufana vivait là avec sa femme et ses trois enfants. Lui, il est sans-papiers, mais a été relogé par la Siemp (1) à qui appartient l'immeuble, dans du provisoire, «parce qu'ici, il y a du plomb dans l'immeuble» . Un voisin passe : «Ça y est, c'est programmé ? Vont-ils mettre tous les gens avec leur famille devant les mairies ? Est-ce une bonne solution ?»

D'autres immeubles squattés ont reçu hier les mêmes visites : «Expulser les squatteurs, quelle réponse minable ! lance Jean-Baptiste Eyraud du DAL, la logique normale d'un gouvernement normal, est d'assurer la sécurité et le logement !» Le président Vert de la Siemp, René Dutrey, est furieux lui aussi : «Je ne m'oppose pas à la fermeture des squats, mais aux expulsions brutales qui ruinent tout le boulot social de nos équipes. Les sans-papiers retournent à la clandestinité et les autres à l'hôtel ! La prochaine salve se concentre sur les immeubles que nous gérons, sans aucune préparation !» Il râle contre la Mairie de Paris : «Qu'attendent-ils pour réclamer avec force la réquisition des logements vacants à Paris, il y en a 40 000, j'ai besoin de 1 500 pour reloger ceux qui vivent dans des immeubles insalubres !»

A la mairie du xixe, le maire Roger Madec court de la préfecture à l'hôtel de ville, en passant par le square où campent les expulsés de la rue de la Fraternité : «Nous examinons avec la préfecture et la Ville des solutions, mais il nous sera impossible de reloger tout le monde si tous les immeubles sont vidés d'un coup ! Il faut arrêter de faire n'importe quoi comme le fait Sarkozy en ratissant les terres de Le Pen !»

(1) Société immobilière d'économie mixte de la ville de Paris.
source : http://www.liberation.fr/page.php?Article=321549

@+

_________________
Les conséquences de ce qu'on ne fait pas sont les plus graves.
Marcel MARIËN 1920
Rue de Tanger à Paris, un squat attend l'expulsion Ban_01
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Rue de Tanger à Paris, un squat attend l'expulsion
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Paris, Gilles] Autobiographie d'une courgette
» Stargate Convention (Paris - 2009)
» Avis de marché - Paris - église réformée de l'oratoire du Louvre - Lot 2 sculpture, lot 6 vitraux
» TNA a paris
» On vole des enfants à Paris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Parlons-en ... actualité et dossiers de fond :: Société :: Le logement-
Sauter vers: